Partager

Les banques plafonnent à 2% le taux d'intérêt pour les crédits aux jeunes et TPE

29 janv. 2020 Medias 24

Dans un communiqué conjoint du ministère des finances, de Bank Al-Maghrib et du GPBM, publié ce mercredi 29 janvier à l'issue d'une présentation au Parlement du programme intégré d'appui et de financement des entreprises approuvé par le Roi Mohammed VI lundi 27, les deux autorités ont précisé que le Souverain a souligné le niveau élevé du taux d’intérêt bancaire qui serait appliqué aux bénéficiaires de ce programme.

"Or, la vocation même de ce programme, sa large ambition et le fait qu’il cible essentiellement les petites entreprises et les jeunes porteurs de projet requièrent de baisser ces taux de façon significative. La fixation du taux doit être de nature à contribuer à promouvoir l'entrepreneuriat, à créer de l’emploi et à marquer progressivement une rupture dans la perception et dans les mentalités en rapport avec le crédit bancaire", ajoute le communiqué.

Il faut savoir que dans le cadre de ce programme, le secteur bancaire sera appuyé par plusieurs mesures telles que le relèvement du taux de la garantie du CCG à 80% ou encore la mise en place d’un mécanisme de refinancement illimité de la part de Bank Al-Maghrib et l’application par cette même institution d’un taux préférentiel (1,25% contre un taux directeur de 2,25%).

De plus, le Roi a donné ses instructions pour que le Fonds Hassan II mette à la disposition du Fonds d'appui au financement de
l'entreprenariat un montant de 2 Milliards de DH sans intérêts, destiné au monde rural, soit le quart du montant global du fonds, en vue d’obtenir des taux encore plus préférentiels pour ce segment.

De ce fait et au cours de cette audience, "Sa Majesté Le Roi a fortement émis le souhait que le taux d’intérêt soit au-dessous de 2%, afin que ce programme soit réaliste et qu’il impacte positivement les populations et catégories ciblées. "Répondant aux vœux du Souverain, le secteur bancaire a plafonné à 2% le taux d'intérêt des crédits qui seront accordés aux bénéficiaires de ce
programme, ce qui représente le plus bas taux jamais appliqué au Maroc", précise le communiqué.

Pour le monde rural le plafond sera de 1,75% et ce, malgré le « risque crédit » plus élevé du fait de l’étroitesse de son marché, sa
sensibilité aux aléas climatiques et aux fortes variations des prix des  produits agricoles ; mesure qui favorisera l’émergence plus rapide d’une classe moyenne rurale.

Donnez votre avis

Vous devez être connecté pour publier un avis.
Connectez-vous en cliquant ici ou avec votre compte