Partager

Le paiement par carte grignote des parts de marché!

28 janv. 2020 L'Economiste

«Il faudra beaucoup d’années pour arriver à un équilibre entre les retraits et paiements effectués par cartes bancaires au Maroc», soutient Ismaïl Bellali, directeur général adjoint du Centre monétique interbancaire (CMI), qui se réjouirait que les paiements par carte atteignent les 15% de part de marché d’ici 3 ans.

La cause est que le retrait est l’usage principal des porteurs de cartes marocaines. Les retraits d’espèces sur le réseau des guichets automatiques sont en tête des usages, loin devant les paiements auprès des commerçants, les eMarchands, les opérations de paiement sur les GAB ou encore les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires marocaines et étrangères. Ils représentent environ 87% du montant global des transactions réalisées l’an dernier.

Aujourd’hui, les paiements par carte représentent à peine 10% des retraits. Selon les dernières statistiques publiées par le CMI, plus de 299,9 milliards de DH de cash ont été retirés à travers les réseaux de guichets automatiques bancaires (GAB) en 2019, en progression de 8,5%!

En termes d’opérations, plus de 325,4 millions de retraits ont été effectués par les cartes bancaires marocaines et étrangères, en progression de 7,2%. Soit une activité mensuelle moyenne de 4.039 opérations de retrait pour un montant global de 3,7 millions de DH par GAB.

Mais en regardant de plus près, l’on note que le paiement par carte bancaire enregistre chaque année une avancée et une croissance plus importante que celle du retrait par carte bancaire. Il grignote année après année des parts de marché.

En effet, les retraits connaissent une croissance modeste variant entre 7 et 8%, alors que celle des paiements atteint les 20,5% en montant. La tendance est la même pour les cartes étrangères. Le nombre de retraits effectués sur les guichets automatiques connaît une croissance modeste de l’ordre de 3,5% alors que les paiements par cartes étrangères progressent de 15%. Les cartes chinoises (Union Pay) affichent la plus importante progression parmi les cartes étrangères. Les MasterCard suivent avec 30% de progression, puis les cartes Visa (10%).

Il y a de toute évidence une forte corrélation entre l’élargissement du réseau GAB et la hausse des retraits d’espèces. Le développement du nombre de GAB s’est poursuivi en 2019, avec l’installation de 324 nouveaux guichets, permettant au réseau d’atteindre 7.613 GAB, soit une extension de 4,4% par rapport à 2018. En face, le nombre de commerçants actifs (qui ont effectivement utilisés leur TPE pour recevoir des paiements de leurs clients) atteint 35.000 affiliés, avec une progression de l’ordre de 24%.

Donnez votre avis

Vous devez être connecté pour publier un avis.
Connectez-vous en cliquant ici ou avec votre compte de réseau social